Une occasion rêvée

Hans Caron, pionnier de TwLetteratura en Belgique, explique aux lecteurs francophones ce que signifie lire et commenter Le #PetitPrince d’Antoine de Saint-Exupéry avec TwLetteratura sur Twitter.

Betty Nudler - Un renard dans les etoiles - P
 

Dans les pays francophones, en général le mot ‘twittérature’ se réfère à l’écriture d’histoires en 140 caractères. Si l’on devait décrire les exercices de la communauté de TwLetteratura pour le public belge, qu’est-ce qu’on pourrait dire?

La méthode TwLetteratura consiste à réécrire une œuvre littéraire sur Twitter. Ce jeu de social reading se déroule en trois étapes. Tout d’abord, la communauté des lecteurs choisit un livre et établit un calendrier de lecture. Ensuite, les membres de la communauté lisent le texte, suivant le calendrier, et le réécrivent sur Twitter avec le hashtag du projet. Un tweet peut comprendre un résumé, une paraphrase, un commentaire, une parodie etc. Certains joueurs interprètent un personnage du livre. Après la réécriture, les participants peuvent sélectionner les meilleurs tweets et publier ce « métatexte » sous forme de Tweetbook. A tout moment, les protagonistes du jeu sont donc d’une part l’œuvre littéraire et d’autre part la communauté des lecteurs.

Les domaines d’application de la méthode TwLetteratura sont nombreux : dans l’enseignement à des fins didactiques, dans le secteur du tourisme à l’appui de la promotion du patrimoine artistique et culturel d’une ville ou d’une région, dans un contexte business avec entre autres des projets de storytelling interne et externe ou l’animation d’ateliers de créativité. Pour ne citer qu’un exemple : 63 écoles se sont récemment attachées, ensemble avec la communauté de TwLetteratura, à la réécriture des Aventures de Pinocchio, une initiative qui a généré plus de 35.000 tweets originaux en moins de deux mois. Au moment où, partout en Europe, beaucoup d’institutions culturelles souffrent de restrictions budgétaires, TwLetteratura cherche ainsi à introduire une nouvelle dynamique, en stimulant la participation populaire à la narration orale, écrite et digitale.

En plus des jeux, la communauté de TwLetteratura organise régulièrement des rencontres et des workshops. Pour TwLetteratura, les mondes réel (livres, formations…) et virtuel (Twitter et autres médias sociaux) ne coexistent pas comme des univers parallèles, mais constituent des réalités intégrées.

Bien que nos exercices de twittérature aient commencé en Italie dès 2012, cette fois pour jouer avec Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry on a choisi un hashtag qui rappelle le titre du livre en français. Selon toi, pourquoi les lecteurs francophones devraient-ils participer à #PetitPrince?

Pour beaucoup d’entre nous, #PetitPrince est une occasion rêvée pour relire le chef-d’œuvre du romancier français. La réécriture et les interactions avec les membres de la communauté confèrent une dimension unique à cette lecture. La place prépondérante accordée au texte, le slow reading et l’échange d’interprétations devraient permettre aux participants de savourer la richesse du récit. En même temps, les joueurs peuvent s’approprier l’écriture synthétique et se familiariser avec les nouvelles technologies.

Le Petit Prince est un texte controversé: il y a un large public de lecteurs qui considèrent ce livre comme un chef-d’œuvre de la littérature pour enfants et d’autres qui, au contraire, mettent en évidence la banalité de beaucoup d’interprétations, sinon du livre même. Quelle est ton opinion?

Antoine de Saint Exupéry a réussi à écrire, notamment en se servant d’un langage simple et accessible, une histoire qui, selon moi, parle tant aux enfants qu’aux adultes, et qui véhicule différents messages. Un conte pour enfants ? Oui, certes ! Mais aussi, à mon avis, une invitation à l’introspection adressée aux « grandes personnes », une remise en question de certains aspects de la civilisation occidentale, un reflet de l’angoisse qui régnait la société pendant la seconde guerre mondiale…

Comme toute œuvre littéraire, Le Petit Prince peut générer un nombre infini d’interprétations : chaque lecture individuelle ou collective amène un autre décodage. Il sera donc très intéressant de voir quels nouveaux éléments de réponse l’exercice de TwLetteratura apportera à la question de la catégorisation et de la valorisation du chef-d’œuvre de l’aviateur écrivain français.

Foto: Betty Nudler, Un renard dans les etoiles (Creative Commons).

Hans CaronHans Caron (@HansCaron) – Laureato in Filologia romanza e Studi italiani all’Università di Lovanio con una tesi su Carlo Levi, Hans lavora a Bruxelles presso la banca ING, dove da oltre dieci anni coordina la divisione ‘Ricerche di mercato’. Prima di tale ruolo, ha svolto varie funzioni presso la stessa banca nell’ambito del retail banking, dell’e-business e del marketing, sempre provando un particolare interesse per l’innovazione. Ha partecipato come utente a diversi giochi ideati da TwLetteratura: #Lussu, #Shelley14, #2019SI, #TwPrimi, #TwPinocchio, #TwiFaber…

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *